Jeni
back

Ubérisation

Ubérisation

De 20 % à 40 %, ce que nous appelons « ubérisation »

S’il n’est pas encore inscrit dans les pages du dictionnaire, le terme d’ubérisation fait désormais partie de notre vie courante. Il a été inventé par Maurice Lévy en décembre 2014, lors d’une interview au Financial Times. Le PDG de Publicis déclarait craindre de se faire «ubériser» par la concurrence. Cette expression s’inspire de la célèbre application de véhicule de tourisme avec chauffeur qui se positionne sur un créneau similaire à celui des taxis. L’ubérisation sous-entend une évolution du modèle économique d’un secteur. La transition la plus marquante est encore une fois celle des taxis. Alors que ceux-ci étaient en situation de quasi-monopole, l’arrivée d’Uber a précarisé leur marché, l’application offrant un service à un prix défiant toute concurrence. Le recours à des travailleurs indépendants et non salariés engendre la colère de ses détracteurs, accusant Uber de concurrence déloyale. Récemment, un des chauffeurs VTC a attaqué l’application en justice. Il réclame à Uber un contrat de travail alors que celui n’a actuellement qu’un contrat de partenariat.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Digitalisation
Prev post Le Client Connecté
Leave a comment

Aujourd'hui, pour être en contact avec leurs clients, les commerces doivent mettre le mobile au…

Digitalisation
Next post Digitalisation
Leave a comment

Entendez plutôt numérisation de l'économie. Cette transition a pris forme avec le développement massif des…